• Accueil

Altriman - Format Half

Les 9 et 10 juillet se déroulait aux Angles l'Altriman, mythique épreuve aux différents formats. Les Nantes tri étaient nombreux à être inscrits, sur le S, M et Half.

Premier récit en attendant les autres, celui de Stéphane sur le half


"Les folies sont les seules choses qu'on ne regrette jamais", telle est la devise de l'Altriman, un triathlon pas comme les autres, du moins pour les habitués comme nous du bord de mer.

 

En résumé, tout commence à 8h, dans le parc à vélo. Le soleil s'est levé sur un ciel pur et dégagé. Le lac laisse échapper quelques volutes de fumée créant une atmosphère féérique. Ce lac, entouré de montagnes, au lever de soleil, quelle splendeur !

Je me retrouve avec une grosse crotte de cheval à mon emplacement, ce qui fait rire tout le monde.

 

8h30, c'est le départ. L'eau est finalement bonne, c'est la cohue, la ruée, la baston. Au programme, la traversée du lac, on longe le bord opposé, puis on revient.

A la moitié de l'aller, je vois du monde se lever (ah, on a pied), ce qui me permet de tomber sur Mika. Au retour, moins de monde, plus tranquille. Je me cale sur le gars de devant jusqu'au bout, pour me rendre compte qu'il s'agit de Goustan !

Dans le parc, je me déshabille tranquillement, papote avec Goustan prend le temps de me sécher, Goustan s'en va, Mika arrive accompagné de Guillaume, je met des chaussettes, papote avec Mika et Guillaume, j'enfile mon tee-shirt, Mika et Guillaume s'en vont (mais ils sont tous pressés ou quoi ?), je bois un coup et c'est parti pour le vélo.

 

Première montée, pas hyper dure, mais longue (surtout à froid). Je ne sais plus où regarder tellement les paysages sont grandioses. Quand soudain "Eh t'es pas là pour admirer le paysage" me lance Jean Marie. "Arg, j'ai oublié mon appareil photo" je lui répond.

Puis un faux plat descendant nous permet d'attaquer la remontée vers le col de la Llose : magnifique !

Et on bascule de l'autre côté pour 14 km de descente. Si ça pouvait tout le temps être comme cela !! Malgré des pointes à 55km/h, je me fais doubler par des véritables fusées, dont Christophe que j'ai à peine le temps de reconnaitre. Cette fois, je reste concentré sur la route, les virages serrés, les bords de montagne : je connais enfin la signification de l'expression avoir la tête dans le guidon. Arrive ensuite Jérome et là je me dis, "ne le lâche pas !"

Une fois en bas, devinez quoi ? Nous devons remonter pendant 14 km, sur une pente douce (5% de moyenne) jusqu'au col de Creu. A ce moment-là, la température est de 33° au soleil (pourquoi personne n'a planté de platane sur les routes de montagne ??). Je garde Jérôme en ligne de mire jusqu'à ce qu'il accélère et me lâche (son coup de mou a dû passer).

La montée est dure, plus par la chaleur que par la difficulté. "Heureusement que c'est beau" me lance un concurrent. "Carrément, ça permet de passer le temps" je lui répond. Et nous continuons à pédaler, sous un cagnard pas possible. C'est clair que les paysages traversés valent le détour.

Arrivés au col, un groupe d'espagnols avec la musique à fond nous encouragent. Mes gourdes sont vides, j'ai soif, heureusement on bascule aussitôt vers le village de Matemale et son ravitaillement (ah, de l'eau fraiche).

Puis nous partons pour un faux plat face au vent qui annule la pente (grrrrr), puis la descente se fait plus franche jusqu'à Escouloubre les bains, le point de départ  d'une ultime torture qui durera 9km et commencera par une belle portion de 12% sur 3 km. Au total, cette côte me prendra 50 min (faites le calcul) et pas un seul arbre pour faire de l'ombre. Là encore, nous passons par des routes à peines plus larges qu'une voiture. Nous ne voyons pas grand monde, mais à chaque petit village traversé, il y a de l'animation, de la musique et des "Allez Stéphane" (c'est cool d'avoir son prénom sur son dossard). Et ce sont les espagnols venus en nombre qui mettent le plus d'ambiance, même si je ne comprends pas tout ce qu'ils disent.

Après une ultime descente pour prendre de l'élan, c'est la longue remontée vers les Angles par une pente douce pour enfin poser le vélo.

 

Après avoir changé de chaussettes (oui j'ai mon petit confort), mis mes chaussures, j'attaque la course à pied. Mon dieu, que j'ai soif. Les ravitaillements tous les 2.5km ne sont pas de trop. Un verre avalé, un verre sur la tête. Les 8 premiers kilomètres se font à l'ombre, à croiser les autres nantes tri mais après les choses se gâtent.

Du soleil, encore du soleil, toujours du soleil. Rappelez-vous, 33°C vers 11h, et là il est 14h. Pas d'ombre et le pire, c'est que ça commence à grimper.

Je crois que c'est le début de la fin, les crampes d'estomac arrivent. Je me force à boire à chaque ravitaillement, mais c'est dur. La grosse cote (9% sur 1.6 km) se fera en marchant. Un spectateur me dit "il y a un autre nantais juste devant (Guillaume à priori)", mais impossible d'accélérer pour le rattraper. Puis nous rebasculons vers l'autre versant, et un belle descente vers le lac de Balcère où un peu d'ombre nous attend.

Demi-tour au lac après une pause ravitaillement en compagnie de Jeff, puis ça remonte. J'alterne course et marche, c'est dur. Et là c'est le drame, je vomis tout ce que j'avais pu avaler (eau et solide). Paradoxalement, je me sens libéré ensuite et peux repartir en courant. Enfin j'arrive en haut. Il ne reste plus que 3km de descente et c'est la ligne d'arrivée.

Les derniers mètres sont de la folie, les bénévoles, les participants déjà arrivés, les supporters des autres participants, français, espagnols, tous forment une haie d'honneur et applaudissent, crient, félicitent, scandent mon nom (rappelez-vous il est sur le dossard), et là je rentre dans la salle des fêtes où se tient l'arrivée et le speaker prend le relais "Arrivée de Stéphane DAMIENS de Nantes Triathlon." Petite photo souvenir devant l'arche, et direction le ravitaillement où Guillaume et Jeff attendent. Ça y est, un peu moins de 8h. Ou plutôt, presque 8h d'effort, de bonheur, de douleur aussi mais la joie d'être arrivé jusqu'au bout.

Au final, je retiendrai de cette journée, une ambiance de folie, des paysages de folies, une épreuve de folie. Et c'est clair, que cette folie là, on n'est pas prêt de la regretter.

Triathlon M des Sables d'Olonnes

Après l'annulation du M d'Olonne sur Mer, place au M des Sables d'Olonne !! Seul représentant de l'épreuve, Stéphane n'a pas fait le déplacement pour rien cette fois ci.

 

Son récit : 

Après l'annulation d'Olonne sur Mer, et un S de Mesquer pluvieux et venteux, le soleil était de retour aux Sables d'Olonne ce week end. Mais le vent, lui, toujours présent.

Rarement vu une natation aussi mouvementée, et je n'ai jamais bu autant la tasse en 1500m ! Une fois passé les rouleaux du bord, j'avais espoir de pouvoir nager tranquillement. Eh bien non, des creux nous malmenaient tel un bouchon au milieu des 50èmes rugissants (enfin presque). Et avec une sortie à l'australienne, c'est coup double pour les rouleaux !!

Revenu sur la terrre ferme, c'est parti pour 3 boucles de vélo : 49 km/h dans un sens et 28 km/h dans l'autre. Mais quelle idée d'enlever les prolongateurs ! Le retour face au vent est pénible, mais au moins je ne me prends pas de carton pour drafting interdit (pas comme les 2 TCN qui m'ont doublé, accompagnés de 4 autres frodeurs). Y a pas à dire, perdre autant de places en vélo, c'est frustrant.

Le vélo posé et c'est parti pour 4 boucles de course à pied, là aussi c'était plus compliqué dans un sens que dans l'autre. Au final, un tri géré au cardio pour paufiner la sortie du 9 juillet (enfin sauf la nat qui, j'espère, sera moins agitée), avec une belle marque de bronzage en prime ;-)

 

1 ROCHETEAU, YANN LES SABLES VENDEE 0h22'45'' (6.) 1h00'48'' (4.) 0h37'10'' (1.) 2h02'19''
30 MAURY, ELISE SOCIETE SPORTIVE 0h27'27'' (4.) 1h10'20'' (54.) 0h41'55'' (12.) 2h21'14''
83 DAMIENS, STEPHANE NANTES TRIATHLON 0h25'06'' (21.) 1h16'03'' (102.) 0h51'31'' (93.) 2h35'22''

IronCorsair - 12 juin 2016

IronCorsaire

 

3 Nantes Triathlon surentrainés : Cédric, Jérôme et José participaient ce WE à la première édition de l'ironcorsair.

Déjà ironmans en 2014 à Nice ils ont récidivé à St Malo en venant à bout de l'épreuve sous une météo peu clémente !!

Avec à la clé d'excellentes performances :

Classement Nom Cat. Club Temps
1 / 429  BAILLOT Sébastien
 SEM LEUCEMIE ESPOIR TRI 8:56:15
 43
 DAVY Elodie  SEF DROMAD ERDRE 10:11:07
103  Cédric  VEM NANTES TRIATHLON 10:46:08
303  Jérôme  VEM NANTES TRIATHLON 12:05:01
349  José  VEM NANTES TRIATHLON 12:33:17

Tous les résultats et détails >> ici <<

 

On attend les récits XXL  !!

Et le premier récit à lire ci-après est celui de Jérôme 

Lire la suite

Triathlon XS de Cholet - 5 juin 2016

Dans la série "Fred fait un triathlon", je voudrais le XS de Cholet. Si, si, vous savez, celui où il essaye sa tenue Nantes Tri toute neuve !!

On peut dire qu'il l'a bien mise en valeur, sa tenue, avec une seconde place au scratch "pour s'amuser" (3ème temps vélo et 2ème càp) !!! Bravo Fred !

fred xs cholet mini

 

Les résultats sont >> ici <<

Son récit XS :

Ce dimanche je suis allé faire le XS de Cholet avec des amis pour m'amuser.

Dès l'échauffement je trouvais que les sensations n'étaient pas trop mauvaises et la sortie de la natation confirmait mes ressentis... Ça allait bien.
 
Le velo en drafting m'a permis de reprendre des places sans trop taper dedans et j'arrive à la transition en 1ère position. Je ressors en 2ème position que je conserverai jusqu'à l'arrivée.
 
Content de mon premier podium en tri. Il me reste à faire un top 30 en S et les objectifs 2016 seront atteints... La marche me semble haute.

Triathlon M de Laval - 29 mai 2016

Le 29 mai ça devait être Olonne-sur-Mer pour quelques NANTES TRI ... Mais il a été annulé sur décision préfectorale. Tout comme le Ventouxman où devait s'aligner Jeff C. notre fournisseur officiel de tenues ... Fred, toujours à l'affût, et voulant absolument s'aligner, une première fois, sur un format M, ne se décourage pas et se dégote une place sur le triathlon de Laval.

Il réalise une belle 56ème place en 2h19.

Les  résultats sont  >> ici <<  et son récit ci-après :

[...] Faute de temps clément en Vendée, nous voilà débarqués en terre mayennaise, sur un circuit vélo qui s'annonçait compliqué pour moi ( 410m de D+ sur 38km quand même).
L'échauffement se fait sous la pluie et le repérage du circuit vélo confirme mes doutes, Olonne me convenait mieux.Visage fatigué

Bref nous voilà plongés dans la Mayenne et une température d'eau à 17°C (c'est déjà ça !).
Toujours aussi courageux, je laisse partir les gars à fond et commence à prendre mon rythme.
Malgré des passages de bouées chahutés, et la moitié du circuit à contre courant, la nage se passe bien (enfin pour moi) et je sors dans les 100.
 
Je m'attaque au vélo mais je suis incapable d'accélérer en haut des bosses. Plutôt que me mettre dans le rouge, je préfère m'appliquer car je ne sais vraiment pas comment je vais gérer la càp. Le vélo s'achève (avec une descente à 75,6km/h... L'éclate) et un 48ème temps. Moyen mais à ma place.
 
Et enfin la càp, 2 boucles de 4,7 km, et une première boucle tout en gestion pour éviter de devoir marcher sur la seconde. Et puis gentiment j'accélère progressivement pour faire le dernier kilo en 4'06 (et oui, tout le monde ne s'appelle pas Jean-MarieEn pleurs)

Bref, un chrono de 2h 19'19", 56ème, très loin des meilleurs mais parfaitement à ma place.
Super content pour mon premier M avec de belles marges de progression surtout en vélo.

Triathlon S St Nazaire - 15 Mai 2016

Comme Florian voyage beaucoup en bateau, pour son premier triathlon de la saison, il a choisi St Nazaire où il a pu vivre en live le départ de l'Harmony.

Les résultats et son récit à suivre :

Classement Nom Cat. Natation
Vélo CàP
Temps
1 DELAHAYE Thibaut S1M 0:07:57 0:29:56 0:17:03 0:54:54
30 JOUSSEMET Frederique S4F 0:08:19 0:34:20 0:20:27 1:03:04
152 Florian R.
S3M 0:12:39 0:37:55 0:24:45 1:15:17

Plus de résultats >> ici <<

Lire la suite

Triathlon Lisbonne - 7 mai 2016

Stéphane P. nous fait voyager avec son récit du triathlon format Olympique "plus" de Lisbonne 

Classement Nom Cat. Natation
T1 Vélo T2 CàP
Temps
1 JOÃO FERREIRA M 0:24:26 0:47 1:12:04 0:43 0:39:57 2:17:58
26 ANA MATA F 0:19:14 1:42 1:30:36 1:41 0:53:09 2:46:22
176 Stéphane P.
M 0:34:36 2:07 1:42:01 1:36 1:03:00 3:23:21

More results >>here<<

Lisboa s poulain

Récit à lire ci-après

Lire la suite

Triathlon S St Grégoire - 1er mai 2016

Frédéric était présent à un des premiers triathlon de la saison : Le S de St Grégoire. Qui dit premier triathlon de la saison dit duathlon car eau trop froide et, hop, privé de natation !! 

Classement Nom Cat. Class. Cat. CAP 1
Vélo CAP 2
Temps
1 LE TOQUIN Bryan SEM 1 00:11:08 00:31:37 00:21:57 01:05:25
42

DANIELLOU Justine

SEF 1 00:13:09 00:34:58 00:25:33 01:14:37
54 Frédéric  VEM 10 00:13:20 00:34:35 00:27:01 01:16:01

Plus de résultats >> ici <<

  

Son récit :

Ce week-end se déroulait le championnat de Bretagne de triathlon sur la distance "s". J'en profitais pour faire mon premier tri sous mes nouvelles couleurs, accompagné de quelques anciens copains de vélo.

Arrivé hier matin, 3°c d'air ambiant, je suspecte l'annulation de la natation. En effet, 9h le verdict tombe, l'eau est trop froide (10,7) et du coup le tri devient un duathlon.

J'esquisse un petit sourire avant de réagir, tous mes copains courent le semi en 1h18-1h24 alors qu'ils nagent encore avec leurs bouées... Zut ils vont me laminerVisage pleurant abondamment

Bon aller hop, le départ est donné pour 3km500, et ça part à fond (pour moi du moins), et bizarrement je ne perds pas trop de temps. J'échafaude vite fais une tactique jouant tout sur le vélo.

Arrivé dans la zone de transition, je n'ai qu'une trentaine de seconde de retard, j'enfourche mon vélo et me lance à corps perdu...

Et là, c'est le drame: pas de jambes. La panne sèche, aucune puissance dans les faux plats... Ma stratégie tombe à l'eau, mon calvaire commence...

Je sors du vélo avec des crampes, je prends une pénalité de 10 secondes dans le parc, et je rampe tant bien que mal pendant les 6 derniers km de cap.

Bilan, 54 ème, 10 ème vétéran et surtout des ambitions revues à la baisse sur cette saison.

 

Plus d'articles...

Nous suivre

Contact

e-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.